«Mon Dieu, c’est la fin de la diplomatie!» s’écria Lord Palmerston, en 1830, lorsqu’il reçut son premier télégraphe. La conduite des relations internationales a survécu à ces funestes prédictions, ainsi qu’aux nombreuses innovations technologiques qui ont suivi. Elle est même entrée dans une nouvelle ère – celle du multilatéralisme, un mode d’organisation des rapports inter-étatiques élaboré précisément pour répondre aux changements technologiques ayant des effets disruptifs sur l’humanité.