Le XXIe siècle sera celui du Pacifique. La prédiction prend tout son sens depuis l’arrivée de Joe Biden à la Maison-Blanche. Cette volonté des Etats-Unis de donner la priorité stratégique à cette région du globe, la plus dynamique économiquement, a longtemps été contrariée par les soubresauts du Proche-Orient et d’Asie centrale. Après le retrait d’Irak sous Obama (avec des allers et retours), puis d’Afghanistan sous Biden, Washington peut se concentrer sur l’essentiel: comment contrer l’émergence de la puissance chinoise.