Malgré l’arrivée du printemps en Europe, le continent semble connaître un retour aux heures les plus glacées de la guerre froide. L’invasion russe en Ukraine a en effet mis fin non seulement à une longue période de paix en Europe, mais également à l’ordre européen de sécurité sur lequel reposait cette paix. Cette fin n’est évidemment pas survenue soudainement. Près de huit ans avant de déployer plusieurs dizaines de milliers de soldats en Ukraine le 24 février dernier, la Russie avait annexé la Crimée, et entamé une guerre de l’ombre dans la région du Donbass. Depuis, les populations combattaient et mourraient déjà dans la violence en Ukraine de l’Est, pendant que le monde observait, et que le Kremlin s’efforçait de démembrer un Etat souverain en amputant plusieurs de ses provinces.