égalité

Haïr n’est pas une opinion

EDITORIAL. Le parlement suisse désire protéger plus efficacement la communauté gay des discriminations. Une attaque inacceptable contre la liberté d’expression, considère un parti évangélique, qui a fait aboutir un référendum pour s’y opposer

C’est l’un des objets de votation les plus singuliers de ces dernières années. Le 9 février, les Suisses seront appelés à trancher la question suivante: discriminer les homosexuels est-il, oui ou non, toujours acceptable? Les évangélistes du comité référendaire – désormais épaulés par l’UDC – se défendent bien sûr de cette interprétation: il s’agirait uniquement de «protéger le droit d’exprimer des opinions qui ne plaisent pas à tout le monde» et de «s’opposer à une loi qui menace la liberté d’expression».

Lire aussi l'article lié: Appel aux urnes contre l’appel à la haine