On l’a longtemps cantonné au rang des enfantillages, des chamailleries entre écoliers bêtes et méchants mais sans grandes conséquences. Les temps ont changé. Le harcèlement scolaire et ses prolongements sur internet sont désormais considérés, à juste titre, comme un problème de santé publique. Ses conséquences à court et long terme sont en effet loin d’être anodines. Dévalorisation, phobie scolaire, angoisse ou encore dépression: la liste est longue. Des séquelles qui peuvent marquer la vie d’un enfant, voire le pousser au suicide dans les cas les plus extrêmes.

Lire l'article lié: La lutte complexe contre le harcèlement scolaire