revue de presse

Hashtag #Cannes2014: comment la Croisette gazouille sur Twitter

Sur le réseau social, le Festival de Cannes vit sa vie 2.0. Avec ses stars, ses films, ses potins. Et parfois même ses exclusivités, qui rebondissent ensuite dans la presse «classique». Donc inutile de bouder parce que vous n’avez pas été invité: il y a un deuxième écran!

Le symptôme du phénomène, c’est la robe de Marion Cotillard. Vous l’avez vue à Cannes? La prodigieuse interprète est donc sur la Croisette pour son rôle dans le film (en compétition) des frères Dardenne, Deux Jours, une nuit. Et le moins que l’on puisse dire, comme le relève Télé Loisirs, «c’est que l’actrice s’est fait remarquer». Non pas en laissant échapper un sein ou un bout de fesse sur le tapis rouge, comme l’ineffable Nabilla vilipendée par le site belge 7 sur 7, «mais en arborant une mini-robe en boutons signée Maison Martin Margiela Couture». Une robe ornée «de centaines de petits boutons colorés qui en font plus une œuvre d’art qu’un véritable vêtement. Alors évidemment, il n’en fallait pas plus pour réveiller les twittos, qui y sont allés de leurs commentaires et de leurs montages photo pour décrire» le conceptuel objet.

Et alors, dira-t-on? Alors, tout de même, on est bien obligé de constater que depuis l’essor des réseaux sociaux, le Festival est devenu l’un des sujets les plus commentés sur Twitter, à en croire le site MeltyBuzz. Faites le test: en cinq minutes, une centaine de nouveaux tweets sont arrivés ce matin sur ma recherche #Cannes2014. Au point que le très sérieux Figaro, par exemple, publie chaque jour une revue des meilleurs micromessages publiés sur le réseau. Où l’on apprend entre autres comment Ryan Gosling a rendu «la Croisette hystérique». Entre autres.

«Justesse, dignité et épure»

Alors bien sûr, ça ne volerait pas très haut si le phénomène se limitait à ces potins. Mais ce n’est pas le cas. Cinevox prouve le contraire en disant à propos du film des Dardenne, justement, que «OK, on a trouvé quelques tweets négatifs, mais 90% des avis sont enthousiastes. Beaucoup évoquent la Palme ou un prix d’interprétation pour Marion Cotillard. On est totalement d’accord» avec Laure Croiset (‏@LaureCroisette) , qui écrit: «Deux jours une nuit. Les Dardenne continuent le combat, avec justesse, dignité et épure. #cannes2014.»

A ce propos, 20 Minutes France relève aussi qu’«un vent de bienveillance» a soufflé avec les tweets de la presse charmée par ce même film, pour lequel son envoyée spéciale, «galvanisée», estime qu’«une Petite Palme d’or serait bienvenue», ou, à défaut, «un prix d’interprétation pour Marion Cotillard». «Justement, sur Twitter où la plus américaine des actrices françaises doit souvent se partager les commentaires des «haters» avec Mélanie Laurent, et s’était faite particulièrement lynchée à l’été 2012 pour sa mort dans Batman, on applaudit, en toutes les langues.»

L’effet Godard

Même le très fin Gilles Jacob (@jajacobbi) , après la fameuse interview donnée par Jean-Luc Godard à la RTS, lui qui vit son dernier Festival de Cannes en tant que président, a évoqué ses regrets en écrivant ces mots à la fois touchants et dépités: «GODARD ne vient pas, j’en étais sûr. Il a compris que son show brillantissime éclipsait son propre film. Une autre époque. So long, Jean-Luc.» Il n’est pas bien sûr que l’intéressé l’ait lu, mais en tout cas, le débat s’est poursuivi, même avec impertinence: Moustache de souris (‏@Barbabou) ironise en disant: «C’est impossible pour Gilles Jacob de simplement considérer que Godard n’a pas besoin de Cannes?»

Et ce mercredi matin, qu’est-ce qu’on apprend avant tout le monde sur le fil sélectionné par Le Temps? La suite du feuilleton, par Gilles Jacob lui-même, qui annonce: «J.-L.GODARD a envoyé une lettre filmée (8’) «à son cher Président, son vieux camarade» faisant allusion à la revue Raccords que G créée en 49.» Et, dans un autre tweet, que «nous prévoyons de poster cette lettre filmée de Godard sur le site du festival. Bien reçue, Jean-Luc, et merci. Amitiés, GJ.» Trop bien.

Mesures de popularité

Mais en fait, «quels sont les films de la sélection officielle qui buzzent sur le réseau social? Pour quelles raisons?» Libération propose une analyse de la twittosphère, en partenariat avec Ekimetrics. Comment ça marche? On mesure «la popularité sur Twitter des films éligibles à la Palme d’or» en mettant à jour une chronologie interactive «permettant de visualiser les dix films les plus mentionnés parmi les dix-huit films en compétition officielle. L’occasion de comprendre les goûts et les motivations des twittos concernant le cinéma en général et le festival en particulier». On peut cliquer sur un film pour connaître, chaque jour, le nombre de tweets accumulés.

Un exemple? «Au quatrième jour du festival, la Croisette et la Toile revêtaient du Saint Laurent. Les films en compétition ont cumulé 17 881 mentions sur Twitter depuis l’ouverture. On compte 5591 tweets pour la journée de samedi, largement alimentés par le biopic du couturier. Le film de Bertrand Bonello (2457 mentions) fait beaucoup parler. La montée des marches de Gaspard Ulliel et Léa Seydoux, récompensée l’année précédente avec La Vie d’Adèle, est évidemment très commentée. Mais outre la popularité de ces acteurs, le film divise. Désapprouvé par Pierre Bergé, qui l’a jugé long, répétitif et sulfureux, le long-métrage a été salué assez largement par les critiques et la presse spécialisée.»

Comme si vous y étiez

La morale de tout ça? «Inutile de bouder parce que vous n’avez pas été invité sur la Croisette!» C’est encore 20 Minutes France qui la donne, en expliquant qu’«avec Internet, c’est comme si vous y étiez vous aussi. Grâce aux réseaux sociaux, impossible de passer à côté des paillettes et des films […]. Confortablement installé chez vous, même pas besoin de jouer des coudes pour profiter du spectacle. Mais qui suivre sur le Web pour ne rien manquer de ces dix jours de festival?» Le gratuit a concocté une habile petite sélection sur Facebook, Twitter, Instagram, YouTube.

Dans cette liste très utile, «tout au long du festival», on peut évidemment aussi effectuer une recherche sur Twitter avec le hashtag #Cannes2014, déjà mentionné. Mais si l’on veut «obtenir les tweets postés dans un rayon d’un kilomètre du Palais des festivals? Il suffit de taper «geocode: 43.5508041,7.017356699999937,1km» dans la barre de recherche sur le réseau social.» N’est-ce pas stupéfiant?

Publicité