Chaos parlementaire, retour du covid, guerre aux portes de l’Europe, dérèglement climatique… tout passe au second plan dans le débat français face à la seule question qui passionne vraiment les foules en ce début d’été: comment faire face à l’augmentation généralisée des prix? Question particulièrement sensible pour ce qui est de l’essence à la veille des départs en vacances, véritable moment sacré du calendrier hexagonal. D’où le projet de loi «pour la protection du pouvoir d’achat» présenté ce jeudi par le nouveau gouvernement d’Elisabeth Borne.