Welcome to hell. Chaque année, c’est pareil. Non seulement, le premier lundi qui suit le retour de l’heure d’hiver, la nuit tombe peu après le goûter, mais en plus, la pluie transforme ce jour déjà compliqué en punition damnée. Vous avez bien dansé pendant l’été indien? Vous allez payer et pleurer jusqu’au printemps prochain! Seule consolation entendue dans le train et qui procure un soulagement très relatif: mieux vaut frissonner en Suisse que griller en Californie (où, donc, se déchaînent les feux de forêt).