Cette voix! Cette détermination dans le timbre! Lorsqu'on a 30 ans et qu'on parle à Catherine Wahli au téléphone, c'est tout une musique d'enfance qui revient à l'oreille. Des histoires de Migros-Data, de salades pas fraîches et d'inquiétudes de consommateur. Catherine Wahli, envers et contre tous, a inculqué chez les consommateurs suisses romands le goût de se défendre, le désir de se faire entendre. Avec 100% de consommateurs, notre pays ne diffère guère des autres, mais il est peut-être le seul à réserver aujourd'hui encore une oreille aussi attentive à un magazine de consommation. Vous souvenez-vous du scandale des étiquettes Migros-Data dont la limite de vente était régulièrement reportée? Vous souvenez-vous des œufs du jour qui flottaient à la surface de l'eau, ou des déchets de Seveso rapatriés à Bâle? Quelle enfance heureuse où l'on découvrait le sens critique assis dans un caddie, la méfiance en barboteuse devant des filets de perche dits du lac, et l'assurance d'avoir, là, dans le petit écran, une mère protectrice qui veillait sur notre assiette.

Les Opinions publiées par Le Temps sont issues de personnalités qui s’expriment en leur nom propre. Elles ne représentent nullement la position du Temps.