Au moment de commencer 2023, on ne peut pas s’empêcher de ressentir qu’une profonde cassure vient d’avoir lieu. Le modèle d’affaires qui a été le nôtre pendant quarante ans, celui d’une globalisation ouverte et tournée vers la croissance, touche à sa fin. Comme l’écrivait Honoré de Balzac dans Illusions perdues, nous vivons sans doute «le moment où la réalité de la vie est en désaccord avec ses espérances».