Au terme d’une première semaine d’auditions publiques dans la procédure d’impeachment qui le vise, Donald Trump tient bon. Il ne décroche pas dans les sondages. Ses médias – Fox News en tête – et ses tweets – en augmentation – assurent le maintien de la bulle communicationnelle qui lui a permis de se faire élire et, jusqu’ici, de se maintenir au pouvoir avec l’appui indéfectible de sa base électorale et, avec elle, de celle du Parti républicain. Or l’issue de la bataille de l’impeachment ne va pas se jouer au Congrès, mais dans l’opinion publique. La qualité des témoignages, qui se poursuivent la semaine prochaine, pourra jouer un rôle. Mais c’est surtout leur réception par le public qui sera déterminante. Et dans ce domaine, Trump conserve jusqu’ici l’avantage.