Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

SCOOP TOUJOURS

Incivilités helvétiques et autres goujateries

L'Arc lémanique s'est développé très vite et les infrastructures n'ont pas suivi. Résultat: nous n'avons jamais acquis la culture de la densité qui permet de rendre l'espace public agréable. 

8h00: Place Cornavin. Une aberration urbanistique. Les poussettes crissent, les taxis rouspètent, les bus klaxonnent, les trams font tut tut, les voitures s’aperçoivent qu’elles se sont trompées de voie, les piétons courent comme des poules sans tête et les cyclistes se font le trottoir pour éviter les camions. Sauve-qui-peut, et tant pis pour les autres.

8h12: Le train pour Lausanne est bondé. Plusieurs sièges sont occupés par des valises, des manteaux ou des pieds. «Puis-je?» Soupirs exaspérés du couple de squatters. Je me sens comme un passager clandestin.

8h45: J’arrive sur la voie 1. Les portes qui mènent à l’intérieur de la gare sont anciennes, en bois et fer. Belles mais très lourdes. Leur usage demande un minimum de courtoisie: la tenir au suivant par exemple. Une dame avec une canne reçoit le retour des battants en pleine figure. Tout le monde s’en fout.

8h48: Je monte dans le M2. Ou plutôt j’enfonce le tas. Pourquoi tous les passagers restent-ils agglutinés près de la porte d’entrée alors que la plupart des places assises sont vides? Un ado à la silhouette de tortue géante se retourne. «Bordel, faites attention!» lance une voix. Qui dira au jeune homme que les sacs à dos rembourrés comme s’ils contenaient un lit pliant et trois bibliothèques Ikea sont des punching-balls dans un espace confiné?

19h30: Retour à Genève. La Migros a-t-elle été construite trop petite ou tous les Genevois font-ils leurs courses en même temps que moi?

20h00: Pont des Bergues. Une famille alignée comme une portée de canards se traîne sur le trottoir, obligeant les viennent derrière à dépasser par la route, où justement passe à toute berzingue un cycliste…

Qu’est-il arrivé à la Suisse romande pour qu’elle devienne si peu affable? Il s’est passé que Genève est bientôt à un demi-million d’habitants et que l’Arc lémanique a connu une croissance qu’il n’a pas su gérer. Il s’est passé que les infrastructures n’ont pas du tout suivi et que nous continuons à fonctionner comme il y a vingt ans. Il s’est passé que nous n’avons pas acquis cette culture de la densité, ce mélange de discipline, de courtoisie et de rapidité, sans lesquelles l’espace public devient un cauchemar. 


Il s’est passé que notre urbanité n’est plus à l’échelle de nos villes.

 

Publicité
Publicité

La dernière vidéo opinions

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

Fumer, c’est aussi dangereux que has been. Pour profiter du goût et des effets du CBD sans se ruiner la santé, mieux vaut passer aux vaporisateurs de cannabis, élégante solution high-tech qui séduit de plus en plus de Suisses. Nous les avons testés

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

n/a
© Gabioud Simon (gam)