Le slogan «femme, vie, liberté» est né dans le sillage de la révolte des femmes de Rojava, une région kurde de Syrie, confrontée aux affres d’un islamisme qui se différencie peu des maîtres chancelants de Téhéran