Lettre ouverte

Maintenant ou jamais, sauvons la planète!

OPINION. Cette lettre ouverte fait suite aux manifestations internationales répétées de la part des étudiant-e-s ayant répondu à l’appel de Greta Thunberg dans sa lutte pour le climat. Fruit d’un processus de discussion collectif et international ayant duré deux semaines, y compris en Suisse, cette lettre est diffusée en 19 langues

Nous, la jeunesse, sommes profondément préoccupé-e-s par notre avenir. L’humanité est actuellement à l’origine de la sixième extinction massive d’espèces et le système climatique mondial est au bord d’une crise catastrophique. Ses effets dévastateurs sont déjà ressentis par des millions de personnes dans le monde. Pourtant, nous sommes loin d’atteindre les objectifs de l’Accord de Paris.

Nous, les jeunes, représentons plus de la moitié de la population mondiale. Notre génération a grandi avec la crise climatique et nous devrons y faire face pour le reste de notre vie. Malgré cela, la plupart d’entre nous ne sont pas inclus dans le processus décisionnel local et mondial. Nous sommes l’avenir sans voix de l’humanité.

Nous exigeons la justice

Nous n’accepterons plus cette injustice. Nous exigeons la justice climatique! Nous exigeons justice pour toutes les victimes passées, présentes et futures de la crise climatique. C’est pourquoi nous nous battons! Des milliers d’entre nous sont descendus dans les rues du monde entier ces dernières semaines. Maintenant, nous allons faire entendre notre voix. Le 15 mars, nous manifesterons sur tous les continents.

Si vous continuez à nous décevoir à l’avenir, nous, les jeunes, ferons changer les choses par nous-mêmes

Nous devons enfin traiter la crise climatique comme une crise. C’est la plus grande menace de l’histoire de l’humanité et nous n’accepterons pas votre inaction qui menace toute notre civilisation. Nous n’accepterons pas une vie dans la peur et la dévastation. Nous avons le droit de vivre nos rêves et nos espoirs. Le changement climatique est déjà une réalité. Des gens sont morts, meurent et mourront à cause de cela, mais nous pouvons arrêter cette folie et nous le ferons.

Ne nous décevez plus

Nous, les jeunes générations, nous avons commencé à bouger. Nous allons changer le sort de l’humanité, que vous le vouliez ou non. Unis, nous nous lèverons le 15 mars et bien d’autres fois après, jusqu’à ce que la justice climatique soit rendue. Nous demandons aux dirigeant-e-s du monde entier qu’ils assument leurs responsabilités et résolvent cette crise, ou qu’ils se retirent. Vous avez échoué dans le passé. Si vous continuez à nous décevoir à l’avenir, nous, les jeunes, ferons changer les choses par nous-mêmes. La jeunesse de ce monde s’est mise en mouvement et elle ne s’arrêtera plus.

Cette lettre ouverte fait suite aux manifestations internationales répétées de la part des étudiant-e-s ayant répondu à l’appel de Greta Thunberg dans sa lutte pour le climat. Fruit d’un processus de discussion collectif et international ayant duré deux semaines, y compris en Suisse, cette lettre est diffusée en 19 langues.

Publicité