Hommage

Jean d’Ormesson, la disparition d’un «sourire malicieux»

L’écrivain français est mort à l’âge de 92 ans. Un défenseur de la littérature française qui a marqué les esprits. Au lendemain de sa disparition, son amour des lettres infuse sur les réseaux sociaux

«Il incarnait la beauté de notre littérature, sa singularité. Il illuminait nos vies par son génie et sa passion.» Après l’annonce de la mort de Jean d’Ormesson, les internautes retrouvent le goût des mots. Les belles formules fleurissent sur les réseaux sociaux, tout comme les citations de l’écrivain français. Il savait raconter la vie, l’amour et la mort mieux que quiconque.

Lire aussi: Jean d’Ormesson, «au revoir et merci»

«Il y a quelque chose de plus fort que la mort: c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants et la transmission, à ceux qui ne sont pas encore, du nom, de la gloire, de la puissance et de l’allégresse de ceux qui ne sont plus, mais qui vivent à jamais dans l’esprit et dans le cœur de ceux qui se souviennent», disait-il en 1974, lors de son élection à l’Académie française.

Lire aussi:  Jean d’Ormesson: «Ecrire, c’est comme skier. Une fois que vous maîtrisez, vous vous amusez à la folie»

De nombreux internautes ont partagé cette pensée sur Twitter. Sur le réseau social, un mot-clé n’a pas suffi pour exprimer son émotion. Au sommet des tendances, on trouve son nom #JeandOrmesson, «L’écrivain Jean» ou tout simplement «Monsieur Jean». Avec une majuscule. «Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu Twitter rendre un hommage aussi unanime. C’est là où on se rend compte de la grandeur du Monsieur», confirme @Antoine_Lvq.

«Le meilleur de l’esprit français»

Une grandeur longuement saluée par Emmanuel Macron. «Il était le meilleur de l’esprit français, un mélange unique d’intelligence, d’élégance et de malice, un prince des lettres sachant ne jamais se prendre au sérieux. L’œil, le sourire, les mots de Jean d’Ormesson nous manquent déjà», a écrit le président français sur Twitter.

Le présentateur vedette Laurent Delahousse a également rendu un hommage appuyé à l’académicien, et pour cause. Selon Le Journal du Dimanche, Jean d’Ormesson venait de commencer le tournage d’un film réalisé par le journaliste de France 2. Il disait n’avoir «aucune idée de ce qui [allait] sortir de toutes ces heures de tournage». Des images capturées en Corse, en Suisse et même, «figurez-vous, à Bercy, où il a voulu m’emmener déjeuner avec Emmanuel et Brigitte Macron!» confiait-il dans un article publié début décembre.

Un regard lucide et optimiste

Jean d’Ormesson avait un regard lucide et optimiste sur la vie. Il avait conscience de la gravité des choses. «La vie est naturellement une vallée de larmes. Elle est aussi une vallée de roses», assurait-il sur le plateau du 20 heures de France 2, en 2016. Publié par la chaîne française, l’extrait vidéo a été partagé par un millier de personnes. «Quel bel homme! Son élégance et sa prose vont terriblement me manquer!» commente @VallyLu24. «L’azur de votre regard curieux sur la vie et les autres et votre sourire malicieux vont me manquer Monsieur», ajoute une internaute.

Si certains se vantent d’avoir lu des œuvres de l’écrivain, d’autres jouent la carte de l’honnêteté. C’est le cas de l’animateur radio Bruno Guillon: «Je lis beaucoup et j’adore ça… Mais j’avoue n’avoir lu aucun de vos livres, je ne me permettrais donc pas de poster une citation de vous pour faire genre… Mais j’admirais votre sens du verbe dans vos entretiens… Et vos magnifiques yeux bleus.»

Cette pluie d’hommages ne réjouit pas tout le monde. «Jean d’Ormesson, un écrivain immortel sur lequel tout le monde a un avis, mais aucun de ses livres dans sa bibliothèque», lance @Loran750, visiblement agacé de voir défiler sur Twitter des citations de l’homme de lettres. Et s’il avait raison? Un intervenant en école journalisme a entendu une drôle de remarque dans une salle de cours. «Jean d’Ormesson est mort. Je suis triste, j’aimais bien cet acteur», aurait déclaré un étudiant, qui devrait sans doute relire sa biographie. Mais il n’a pas tort, Jean d’Ormesson aura été un acteur de son existence. Un amoureux de la vie. «Nous avons de la chance de mourir. La mort fait partie de la vie», confiait-il en 2014.

Publicité