«Avec une semaine de 20 heures et une retraite à 50 ans, on produit assez pour se nourrir et se divertir.» Cet étudiant en philosophie de 21 ans à la Sorbonne fait le tour des réseaux sociaux avec son intervention lunaire, lui qui entend «en finir avec le travail» pour ne pas «passer sa vie à se fatiguer». Et il n’est pas seul.