Il y a quelques jours, les Hongkongais ont assisté à la dernière représentation de Headliner, l’émission satirique de leur chaîne de télévision publique. En février, un sketch qui tournait en dérision la police hongkongaise a été la provocation de trop. Accusée par les conservateurs et Pékin de faire le jeu des démocrates par sa couverture trop assidue des manifestations, la direction de la chaîne n’avait plus le choix: trente et un ans après son lancement, l’émission était supprimée. En Chine, il y a un terme pour cela: «se faire harmoniser». «Etre harmonisé» veut dire qu’on est réduit au silence, que l’on rentre dans le rang, qu’on applique la ligne du parti unique dont l’un des slogans favoris est «Promouvoir l’harmonie au sein du peuple».