L’ancien roi d’Espagne Juan Carlos de Borbon y Borbon, 82 ans, longtemps révéré pour avoir mené la transition de la dictature de Franco à la démocratie, s’est donc résolu ce lundi à l’exil après l’ouverture par la justice de son pays d’une enquête pour corruption à son encontre. Il l’a annoncé dans une courte lettre à son fils, le souverain Felipe VI, qui l’a ensuite annoncé sur le site de la Casa Real. Le Tribunal suprême espagnol doit établir s’il a touché des pots-de-vin pour la construction d’une ligne ferroviaire à grande vitesse en Arabie saoudite par un consortium d’entreprises espagnoles.


Lire aussi à ce sujet:

L’actualité: L’ex-roi Juan Carlos, soupçonné de corruption, quitte l’Espagne