La justice financière française a raté son rendez-vous historique avec le secret bancaire suisse, arrière-plan de l'affaire UBS depuis la mise en examen de la banque suisse pour «blanchiment aggravé de fraude fiscale» et «démarchage bancaire illicite» en juillet 2014.