Revue de presse

Karl Lagerfeld n’est pas là, et la planète mode s’affole

«Fatiguée», la star planétaire de la haute couture a brillé par son absence, mardi, lors des deux défilés Chanel organisés au Grand Palais à Paris. De quoi susciter les pires inquiétudes au cœur du strass et les spéculations sur sa succession

Personne ne semblait y croire. Même pas la Frankfurter Allgemeine Zeitung, qui s’est demandé, sur un ton presque angoissé: «Wo ist Karl?» Après l’ultime silhouette, une jeune mariée en maillot de bain et voile argentés scintillants, le couturier n’était pas là! Mais Karl Lagerfeld assurait qu’il devait être présent pour le deuxième défilé Chanel à la mi-journée à Paris. Il se sentait «fatigué», il n’est pas venu non plus saluer le public à cette occasion. C’est une première en plus de trente ans qui fait jaser, qui inquiète aussi. Et envahit les réseaux, de manière plus ou moins fine. Le Kaiser en aurait marre de bosser pour les riches et revêtirait le gilet jaune:

C’est vraiment «inédit» pour Le Figaro Madame, qui assure que le directeur artistique de la prestigieuse maison parisienne, âgé officiellement de 85 ans – même s’il entretient le flou sur sa date de naissance, sa notice Wikipédia dit «probablement» né en 1933 – n’avait «jamais manqué» de venir en grande pompe saluer le public depuis ses débuts chez Chanel en 1983. Le site internet du quotidien français souligne que le couturier était «déjà très affaibli» lundi, à l’occasion d’une rencontre avec la presse. Ce qui ne l’a pas empêché de «mettre le paquet» avec une fausse villa italienne et sa «piscine autour de laquelle ont défilé une trentaine de mannequins», indique Femme actuelle.

Ce 22 janvier, Chanel dévoilait donc «comme chaque année sa collection printemps-été lors de la Fashion Week de Paris au Grand Palais», remet en contexte le média belge Sudinfo. Et «Karl Lagerfeld a surpris son monde en ratant ce rendez-vous immanquable». Et de dramatiser: «Visiblement amaigri», il «avait déjà inquiété ses fans» en janvier 2018. «Serait-ce la fin d’une époque pour ce génie […]?» Comme il a du mal à se déplacer, il serait «peut-être temps» pour lui de se retirer… Mais Chanel, à ce propos et comme toujours, ne dit que pouic.

«C’est un événement marquant qui affole la fashion sphère» pour le magazine Elle. Il «semble inépuisable», dit Le Parisien. Et pourtant, «au sommet de la couture, le redoutable maestro montre […] en coulisses des signes de fatigue depuis plusieurs mois. Incarnation de l’exigence permanente, le couturier baisse la garde.» On l’aurait même «vu à plusieurs reprises se séparer de ses lunettes fumées qui ont fait sa marque de fabrique pendant des décennies. Un geste qui paraissait impensable il y a encore quelque temps.»

Mais reprenons, avec le site Fashion Network. «Depuis janvier 2018, quand Karl Lagerfeld a commencé à se montrer en public avec une barbe [nonchalante, pas soignée], les spéculations sur son état de santé vont bon train. Même s’il a toujours l’esprit aussi affûté et vif, et la langue la mieux pendue du continent européen depuis Oscar Wilde […]», la machine à rumeurs de la mode s’est complètement emballée.

Plus jeune, je voulais devenir caricaturiste. Finalement, je suis devenu une caricature moi-même

Karl Lagerfeld dans «Vogue Paris», déc. 2016-janv. 2017

«Au déjeuner au Ritz, où Chanel organisait une réception pour des clients fortunés de sa gamme de joaillerie dimanche soir, certains invités vêtus de Chanel de pied en cap évoquaient déjà une succession au sein de la maison. Certains pensaient que Karl Lagerfeld allait annoncer sa retraite de façon imminente.» En se pinçant les lèvres, les mieux informés parlent de la styliste britannique Phoebe Philo, ex de Chloé et de Céline, qui serait déjà couvée par l'Empereur. Seulement voilà, dans ce milieu, on fait dans la communication sobre, il faut calmer toute forme de spéculation. Même sa «muse», son chat Choupette, ne pipe mot.

«Habituée à éluder les questions sur la santé de son couturier star, la maison fait un choix surprenant en prenant la main sur le sujet, confirme Le Monde. La direction artistique de Chanel est sans doute le poste le plus convoité de l’industrie de la mode et régulièrement des rumeurs circulent sur la forme de l’octogénaire le plus occupé de la planète. Elles n’ont jamais manqué d’amuser le principal intéressé, qui les a toujours balayées d’un bon mot avant de rappeler, le sourire en coin, qu’il a un contrat à vie chez Chanel.»


Sur la grande maison et son histoire, ces autres infos:


Car «sans lui, Chanel ne serait plus Chanel, tout le monde est d’accord», explique Die Welt. C’est donc une «onde de choc qui a traversé le Grand Palais». Car même si Lagerfeld est devenu «moins créatif, son esprit demeure en forme», mais il est peut-être effectivement «fatigué par les exigences, les foules, les millions de photos. […] Peut-être qu’il ne se sentait pas bien. Combien de degrés dans ce Paris glacé? […] Mélange de nervosité et de sensationnalisme…»

Symptômes de sevrage en vue

Chaque année, on dit que «c’est son dernier défilé», poursuit le quotidien berlinois. «Si Lagerfeld se retirait maintenant, […] cela provoquerait logiquement des symptômes de sevrage. En dehors de toute préoccupation réelle, et pas seulement avec les journalistes et les gens qui veulent discuter d’un projet avec lui ou veulent juste le voir (ou être vues avec lui). […] Dans le fond, ne souhaite-t-il pas simplement faire ce qu’il aime tant: rester à la maison avec Choupette trônant sur son bureau, et lui, dessinant, dessinant, dessinant, lisant, parlant, informant, dessinant. En attendant, il continue de nous parler, oui. Cette collection était un chef-d’œuvre.» Connectée à la tradition de Gabrielle «et pas du tout cliché».


Retrouvez toutes nos revues de presse

Publicité