L’annonce d’un accord global fait de mini-accords de libre-échange destinés à reconstituer un lien entre l’UE et le Royaume-Uni a quelque chose de pathétique. Force est de constater qu’il s’agit davantage d’un divorce à l’amiable que de l’amorce d’un avenir stable. La mise en place de cet accord a été ardue et il faut saluer la ténacité des négociateurs et, en particulier, la solidarité du bloc européen. 

Des jugements gratuits

Certains esprits échauffés en Suisse comparent les négociations suisses sur l’accord cadre avec celles de l’accord Brexit pour conclure que la Suisse a rendu un très mauvais devoir. Affirmation gratuite et sophisme à répétition.