Pour garantir un avenir durable, l’agriculture suisse travaille selon les principes de l’agronomie: observer, analyser et agir. L’agriculture n’est pas une recette de cuisine qu’il suffit d’appliquer à la lettre. Elle est bien plus complexe, car elle doit s’adapter à différents facteurs qu’elle ne peut pas maîtriser. De plus, un·e agriculteur·rice du pied du Jura doit avoir une approche différente d’un·e exploitant·e de la plaine de l’Orbe, car le climat et les terres ne sont pas les mêmes. Une méthode de production ne peut pas forcément être reconduite d’année en année, car la météo n’est pas à la carte. Ceci explique en partie pourquoi l’agriculture ne peut pas trouver des solutions en un claquement de doigts. Il s’agit d’une collaboration sur une génération entre agriculteurs, scientifiques et vulgarisateurs.