Dans la dynamique des processus de transition politique qui ont débuté dans les années 2000 au Rwanda, au Burundi et en RDC, la Suisse a décidé d’adapter son engagement en réduisant son aide humanitaire et en accroissant ses appuis dans les domaines de l’aide au développement ainsi que de la consolidation de la paix et de la promotion des droits humains. Les programmes de lutte contre l’impunité et de «traitement du passé» font partie des priorités thématiques de la Suisse dans la région. Les programmes du DFAE, traitement du passé inclus, s’élèvent à 2,3 millions de francs sur les 34 millions de francs d’aide à la région des Grands Lacs.

Les Opinions publiées par Le Temps sont issues de personnalités qui s’expriment en leur nom propre. Elles ne représentent nullement la position du Temps.