Le 10 février, l’ambassade de Suisse à Pékin postait sur Twitter et sur Weibo (l’équivalent chinois) le message suivant en anglais et en chinois: «Il y a deux mois, l’avocat des droits de l’homme Tang Jitian disparaissait peu avant d’assister à une célébration de la Journée des droits humains. Nous appelons à la divulgation immédiate de son emplacement et à un accès pour les membres de sa famille et à une représentation légale».