L’année qui débute possède les ingrédients pour déclencher un tournant majeur dans le monde de la géopolitique. Avec des ressources pétrolières, gazières et charbonnières sur le point de toucher leur niveau d’extraction maximale et une croissance militaire exponentielle, les grandes puissances se repositionnent stratégiquement. A tâtons, elles avancent leurs pions, telle la Chine qui n’a eu que le choix de sortir de sa stratégie zéro covid pour réinitialiser son économie. Elle regarde l’Inde, qui profite pleinement des rabais substantiels sur l’achat d’hydrocarbures russes et qui affiche une croissance du PIB de 7% en 2022, avec une prévision de 6% pour 2023. Alors que Pékin bénéficie des mêmes largesses de la part de Moscou, sa sous-performance économique ne reflète pas ses ambitions.