L’armée israélienne indique ce mardi matin avoir tué 15 membres de groupes armés palestiniens du Hamas et du Djihad islamique dans la bande de Gaza, où elle a mené 130 frappes en riposte à des tirs de roquettes sur l’Etat hébreu, par la voix de son porte-parole, Jonathan Conricus. «Nous sommes dans la phase initiale de notre [attaque] contre des cibles militaires. Nous sommes prêts pour une escalade.» Car les salves de roquettes tirées depuis Gaza constituent «une agression grave à l’encontre d’Israël, à laquelle nous ne pouvons pas ne pas répliquer», ajoute-t-il. Pour Tsahal, «toutes les options sont désormais sur la table, y compris une opération terrestre», rapporte le Jerusalem Post, cité par Courrier international.

Sur ce même sujet:

Sur ce même sujet:

Les autorités locales, à Gaza, ont fait état de 22 morts, dont neuf enfants, lors de ces frappes qui sont les plus importantes depuis novembre 2019. Côté israélien, les secouristes ont fait état de plusieurs blessés après les tirs de roquettes. Selon un dernier bilan de l’armée, 200 roquettes ont été tirées de Gaza vers Israël depuis lundi, dont plus de 90% ont été interceptées par le bouclier antimissile «Dôme de fer»: