Le budget de l’armée suisse devrait donc être musclé rapidement, si l’on en croit le Conseil national, qui a accepté lundi par 111 voix contre 79 une motion visant à l’augmenter progressivement dès l’an prochain. Objectif: passer de 5 à 7 milliards de francs d’ici à 2030. C’est que la guerre en Ukraine avait fait réagir la droite du parlement dès le mois de mars: sous son impulsion, les deux commissions de politique de sécurité ont déposé dans la foulée deux motions identiques demandant une augmentation progressive des dépenses consacrées à l’armée à partir de 2023. Ces dépenses devraient atteindre au minimum 1% du PIB au plus tard en 2030, donc ce fameux nouveau budget d’environ 7 milliards de francs.