Ces dernières semaines, l’armée ukrainienne a enregistré plusieurs revers dans le Donbass, le front principal de la guerre. Elle a perdu la ville de Severodonetsk puis dans la foulée celle de Lyssytchansk, sur l’autre rive de la rivière Donets. Ce qui devait arriver est arrivé. La position ukrainienne dans ce saillant était devenue intenable. Le commandement militaire avait voulu se retirer du saillant de Severodonetsk bien avant mais le pouvoir politique a voulu le tenir le plus longtemps possible.