La création de bandes cyclables sème la zizanie à Genève, où simultanément et symboliquement le Salon de l’automobile centenaire dérape. Dans le rétroviseur de l’histoire réapparaît la guerre entre conducteurs et adeptes de la mobilité durable, davantage active que douce. La question séculaire de qui a le droit d’utiliser la route se retrouve au cœur des débats.