Depuis de nombreux mois, la Swiss Football League (SFL) est occupée à rechercher un nouveau mode de championnat pour la première division du football suisse, la Super League (SL). Introduite en 2003, la solution à dix clubs a apporté une stabilité financière et sportive mais elle est aujourd’hui à bout de souffle. Alors que se profile la signature de nouveaux accords sur les droits TV, qui gèleront la situation pour des années, le statu quo ou un petit élargissement à 12 clubs, sans changements en profondeur, semblent avoir les faveurs des dirigeants. Il est pourtant temps de bien réfléchir, afin de prendre acte de l’évolution de notre sport.

Lire aussi: Les ailes coupées du football suisse