Revue de presse

L'avenir de Swiss à Genève remis en question

Selon la presse dominicale, Lufthansa a lancé un processus d'examen de rentabilité de sa filiale suisse à l'aéroport de Cointrin

Vingt ans après le traumatisme créé par le retrait de la compagnie Swissair de Genève-Cointrin, un sort identique serait envisagé pour Swiss. C'est ce qu'affirme la SonntagsZeitung dans un article repris par Le Matin Dimanche. L'hebdomadaire alémanique relève qu'un plan nommé «Geneva Reloaded» a été avalisé par la direction allemande de Lufthansa le 6 juin. Il comprend plusieurs points, dont l'objectif est d'améliorer le rendement de ses dessertes genevoises, actuellement déficitaire.

Un nouveau businnes plan doit démontrer d'ici à 2018 que la rentabilité peut-être améliorée «de manière significative». Parmi les pistes explorées figure la diminution de 40 à 30 le nombre de destinations. Simultanément, toutefois, certaines d'entre elles pourraient bénéficier de vols supplémentaires à l'aide des nouveaux courts-courriers Bombardier CSeries, qui vont progressivement remplacer les anciens Jumbolino.

Le scénario du pire? Swiss se retirerait de Cointrin et serait remplacée par la compagnie low cost autrichienne Eurowings, autre filiale du groupe allemand. Selon le service de presse de Swiss, la compagnie suisse reste toutefois confiante: elle pense être en mesure de redresser la barre. Interrogé par le journal alémanique, le conseiller d'Etat Pierre Maudet avertit: «Si Swiss quitte Genève comme l'avait fait Swissair, elle ne pourra plus se présenter comme une compagnie nationale». Il relativise toutefois l'impact sur le fonctionnement du tarmac du bout du lac: Swiss ne représente que 15% des parts de marché, contre 40% pour Easyjet, qui propose 75 destinations.

Contre-projet à l'initiative anti-burqa?

L'interdiction de la burqa intéresse également la presse dominicale. Dans laSonntagsZeitung, le président du PS, Christian Levrat, confirme ce qu'il avait déjà déclaré: il est contre la burqa, mais il est tout aussi opposé à l'initiative populaire qui veut ancrer son interdiction dans la Constitution. Il plaide plutôt pour un article constitutionnel sur les religions, qui fixerait les conditions d'un «islam suisse», formation des imams et financement des mosquées inclus. Ce possible contre-projet est également évoqué par Le Matin Dimanche.

La situation migratoire

La situation migratoire intéresse la NZZ am Sonntaget le SonntagsBlick. Les journaux zurichois reprennent les propos tenus par Ueli Maurer samedi devant les délégués de l'UDC réunis à Wettingen (AG). La collaboration avec l'Italie fonctionne mieux. La visite effectué par le ministre de tutelle des gardes-frontière à Rome en juillet aurait porté ses fruits. En revanche, sur la frontière nord, les tensions avec l'Allemagne croissent. Selon la NZZ am Sonntag, entre 300 et 600 requérants d'asile se présenteraient chaque mois à la frontière allemande après avoir traversé illégalement la Suisse, ce qui serait source de tensions entre les deux pays.

Publicité