San Francisco n’est pas réputée comme étant la capitale du crime aux Etats-Unis. Mais cette année, la police de la ville californienne va certainement attirer tous les regards. Il y a quelques jours, le Département de police de San Francisco (SFPD) a demandé au Conseil de surveillance de la ville l’autorisation de pouvoir employer… des robots tueurs. C’est-à-dire des appareils télécommandés destinés à tuer. Il y aurait certes une condition précise, ce serait lorsque «le risque de mort pour les membres du public ou les officiers est imminent et l’emporte sur toute autre option à la disposition du SFPD».