Incidences

L’état du débat européen en Suisse

OPINION. Ce sont les événements qui dictent la politique européenne du gouvernement et non une quelconque volonté politique, déplore notre chroniqueur François Nordmann

La fin de l’été n’aura pas apporté la solution qui aurait dû permettre de signer le traité institutionnel, les partenaires sociaux n’ont pu se mettre d’accord sur les mesures d’accompagnement et de protection des salaires. Le Conseil fédéral a tout fait pour créer les conditions favorables à cette entente. C’est l’échec. Dès lors, il lui incomberait d’agir. Mais rien ne se passe depuis: on attend. Les responsables de l’économie, réunis l’autre semaine pour la journée d’Economiesuisse, ont fait part de leur mécontentement face à cet immobilisme. Pourtant, tout indique qu’il se prolongera.

Lire aussi: Berne nourrit des idées noires sur la sécurité en Europe