Le 13 janvier 2020, le Tribunal de police de Lausanne a prononcé l’acquittement, au profit d’un état de nécessité, de militants ayant occupé des locaux de Credit Suisse pour dénoncer l’empreinte carbone de la place financière. Le juge unique a retenu que leur action était la seule à disposition et la plus apte pour détourner la population des dangers posés par le réchauffement climatique. Les considérants de cette décision inédite sont très attendus.

Lire aussi: Jugement sur l'occupation de Credit Suisse: l’urgence climatique repousse les contours de l’état de nécessité