Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
A Zurich, ce dimanche.
© Walter Bieri/Keystone

Revue de presse

L’Europe sous le choc de vents violents et de chutes de neige massives

Il n’y a pas qu’en Suisse qu’on se souviendra de ce week-end. Les intempéries ont également perturbé les trafics routier, ferroviaire et aéroportuaire sur une bonne partie de l’ouest du Vieux Continent

Beaucoup d’automobilistes et d’usagers des compagnies ferroviaires se souviendront probablement encore pas mal de temps de ce deuxième week-end de décembre 2017, où ils ont vécu beaucoup de tracas, notamment ce dimanche, à cause des chutes de neige, des routes verglacées et des installations gelées. On ne compte plus, en Suisse, comme dans une bonne partie de l’Europe occidentale, les accidents de trafic – plus de 70 en ville de Zurich dans la nuit de samedi à dimanche, annonce la Neue Zürcher Zeitung – les routes et les voies de chemin de fer coupées, ainsi que les perturbations qui ont touché le trafic aérien.

Lire aussi: Le trafic ferroviaire reprend timidement dans le Chablais vaudois

Il suffisait de jeter un œil, ce lundi matin, aux panneaux d’affichage des CFF pour constater combien, encore, il y avait de retards prévus, de trains supprimés, en particulier dans le Chablais vaudois, entre Aigle et Bex, où le trafic n’est rouvert ce lundi que de manière restreinte, après que la liaison a été coupée en fin d’après-midi dimanche, avec plusieurs centaines de passagers évacués et ramenés à domicile en taxi ou logés dans des hôtels de la région. Ce sans compter les automobilistes qui ont été immobilisés des heures durant sur le même tronçon.

«La pagaille. Le bordel. Le chaos… Sur les réseaux sociaux, chacun y va de son interprétation – et de son anecdote – pour qualifier ce dimanche à la météo apocalyptique, décrit Le Matin. Rien qu’en plaine, il est tombé jusqu’à 80 cm de poudreuse en 24 heures. Cet épisode neigeux d’envergure a surtout affecté la zone située entre Martigny et Viège. […] Associé à des rafales de foehn – c’était bien du foehn, n’en déplaise aux apparences – parfois frénétiques, ce blanc manteau a provoqué des congères» contre lesquelles les chasse-neige ont eu de la peine à lutter, avec «des dizaines de tôles froissées et des véhicules sur les bas-côtés».

«Le Valais coupé du monde par la neige», titrait dimanche Le Nouvelliste. Et ce n’est pas fini, si l’on en croit Météo Suisse, qui prévoit ce matin «de la neige, de la neige et encore de la neige». Et pendant ce temps, la presse allemande fait également le constat d’énormes dégâts et d’ennuis pour tous ceux qui se déplaçaient ce week-end, alors que les médias britanniques prévoient déjà tous un Black Monday outre-Manche.

Sans compter la France, où plusieurs régions ont été touchées. Le Pride of Kent, un ferry qui transportait plus de 300 personnes «s’est échoué ce dimanche vers 13 heures à la sortie du port de Calais en raison de fortes bourrasques de vent qui l’ont poussé sur la jetée, indique LCI. La préfecture du Pas-de-Calais, département en vigilance orange pour vents violents, a indiqué qu’aucun blessé n’était à déplorer.» Même chose dans le nord du Portugal, lit-on dans Le Monde, où des vents similaires «ont provoqué la mort d’une personne. La victime est une femme de 45 ans, tuée par la chute d’un arbre sur sa voiture.»

Bref, résume le Blick, «un début d’hiver violent», avec cette vidéo qui montre ce fameux blocage ferroviaire à Bex, dont les images tournent en boucle depuis dimanche soir:

Sur Facebook, les commentaires vont bon train aussi, si l’on ose dire, avec les ricanements habituels: «Un peu de neige, de gel et c’est la bérézina chez les CFF. Forcément, on n’est pas habitué au froid, en Suisse. On se réjouit des JO en Valais…» On se réjouit, oui, comme cette ex-journaliste de la RTS qui, publiant sur sa page une photo de Sion enneigé, commente: «Joli non? Un Noël avec neige. Un coup de pouce aux JO 26?»

Publicité
Publicité

La dernière vidéo opinions

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

Fumer, c’est aussi dangereux que has been. Pour profiter du goût et des effets du CBD sans se ruiner la santé, mieux vaut passer aux vaporisateurs de cannabis, élégante solution high-tech qui séduit de plus en plus de Suisses. Nous les avons testés

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

n/a
© Gabioud Simon (gam)