Si le trophée du député européen modèle existait, Alain Lamassoure aurait pu se porter candidat. Elu au Parlement de Strasbourg presque sans interruption entre 1989 et 2019, cet ancien ministre arrivé en politique dans le sillage de Valéry Giscard d’Estaing fut, pendant ses trois dernières législatures, l’un des pivots de la délégation française du PPE, le parti conservateur dominant. L’on imagine combien, au fil des débats et des accès de nervosité entre Berne et Bruxelles, sa connaissance de la spécificité bilatérale helvétique a pu s’affiner. Sa visite au Palais fédéral, ces 5 et 6 novembre, présente donc un réel intérêt.