En refusant à la Ville de Munich d’éclairer son stade aux couleurs arc-en-ciel en signe de protestation contre la politique de la Hongrie sur les minorités sexuelles, l’UEFA a provoqué des critiques virulentes et suscité un mouvement de solidarité en Allemagne juste avant le match de l’Euro 2021 de football entre les deux pays qui s’annonce tendu ce mercredi. Et déjà pris dans un sacré «imbroglio» de racisme, d’homophobie et autres «cris de singe», qu’analyse FranceInfo.

En cause, une nouvelle loi hongroise interdisant la «promotion» de l'homosexualité auprès des mineurs. Ce texte est «une honte» et va à l'encontre «des valeurs fondamentales de l'UE», a estimé mercredi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. Bruxelles enverra une lettre à Budapest pour exprimer ses «préoccupations» sur le plan légal. Une déclaration signée par 14 Etats membres avait appelé la Commission à agir contre cette loi.