Il s’agit désormais d’un art: celui de gravir des sommets et des parois en haute montagne. Et si ce mot a été choisi, c’est parce que cette définition de l’alpinisme pour son entrée au patrimoine mondial immatériel de l’Unesco en dit en réalité plus sur notre société que sur ceux qui le pratiquent.