Pour l’Union européenne, le départ du Royaume-Uni, ce vendredi à minuit, s’est amorcé avec le référendum du 23 juin 2016. Pour la société britannique, il a en réalité commencé sept jours plus tôt à Birstall, une petite ville du West Yorkshire. Ce jeudi-là, Jo Cox, députée travailliste de 41 ans, y fait campagne pour le maintien dans l’UE. Soudain, un homme connu pour ses antécédents psychiatriques et ses vues d’extrême droite abat et poignarde à plusieurs reprises cette mère de deux enfants. Dans la plus ancienne démocratie du monde, le meurtre d’une élue en campagne aurait dû rappeler chacun à ses responsabilités quant à la conduite du débat public. Il n’en a rien été. Peu à peu, l’atmosphère est devenue irrespirable et les camps irréconciliables.

Lire aussi l'article lié: Brexit, le rêve de la pêche miraculeuse