Le diable se cache dans les détails. Et aussi dans l’esprit tortueux des Jeunes socialistes. Ceux-ci mentent éhontément lorsqu’ils affirment vouloir surtaxer le 1% des plus riches contribuables suisses. Il suffit de lire le texte pour comprendre que cela s’appliquerait à la classe moyenne, qui serait frappée de plein fouet.