Dans les prochaines semaines, le Conseil des Etats doit répondre à une question importante: les entreprises suisses devraient-elles être tenues d‘introduire des mesures de protection des droits humains et de l’environnement dans leurs opérations au niveau mondial? Les entreprises s’approvisionnent souvent en matières premières et produits en provenance de pays lointains, ce qui engendre pour elles le risque de se retrouver impliquées dans des violations des droits humains. La chaîne d’approvisionnement de l’or en est un exemple: régulièrement, des atteintes aux droits humains dans le secteur aurifère sont révélées. Un rapport du gouvernement suisse a récemment confirmé que l’industrie minière aurifère pose des risques importants.