En 1979, la République islamique d’Iran est entrée avec fracas sur la scène internationale en prenant en otage des diplomates américains. Dans les années 1980, elle a recouru à des attentats et des kidnappings. Déjà la recherche française avait payé un lourd tribut. L’un de ses spécialistes de la région, Michel Seurat, ne survécut pas à sa séquestration par le Hezbollah libanais, qui agissait en service commandé pour le compte de l’Iran et de la Syrie.

Lire aussi: Alarmantes postures martiales entre l’Iran et les Etats-Unis