Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Verbier, dans la commune de Bagnes, fait partie du domaine skiable des 4 Vallées.
© Fr.Wikivoyage.org

Revue de presse

Le Liverpool FC et Verbier célèbrent leurs épousailles

Les Reds dans le val de Bagnes et la raclette à Anfield: la station bagnarde pourra interagir avec les supporters du club anglo-saxon, mais ne profitera pas d’une plus grande visibilité en Angleterre. Le partenariat est toutefois présenté comme gagnant-gagnant

«Et si les emblématiques joueurs de Liverpool Robbie Fowler, Ian Rush, Steve McManaman ou Michael Owen troquaient leurs crampons contre une paire de skis afin de dévaler les pistes de Verbier?» se demande Le Nouvelliste. Bonne question, puisque les médias l’ont annoncé ce jeudi après une conférence de presse sur place: la station touristique valaisanne de Verbier et le prestigieux club anglais de football de Liverpool se sont associés pour quatre ans.

«Un partenariat win-win, en tout cas sur le papier.» Un «bon coup», selon Laurent Vaucher, le directeur général de Téléverbier. L’idée pour la huppée station du val de Bagnes est de «diversifier sa clientèle, en touchant un public international, attiré par le prestige de la marque Liverpool, tout en se faisant connaître encore plus sur le marché britannique».

Au cœur de ce mariage entre deux stars constitué d’un échange de prestations, il y a la mise en avant du «prestige», bien sûr, avec des offres raclette-coup de blanc à Anfield et des tarifs préférentiels pour les membres du club britannique et leurs supporters en Valais dès l’hiver prochain. Sans compter, à Verbier – qui est déjà une des stations favorites des riches Anglais –, une Liverpool Week où l’on pourra «skier en compagnie d’une légende du club», parmi les coéquipiers de Xherdan Shaqiri, du 20 au 25 janvier 2019.

«Il va sans dire que ce partenariat commercial est stratégique: le marché britannique représente environ 28% des nuitées touristiques de Verbier sur la saison hivernale», selon L’AgefiRobbie Fowler, la légende du club de Liverpool, a même chaussé de vieux skis pour célébrer l’union sur le site du club. Une vidéo en a résulté, diffusée sur Facebook:

La RTS précise que «la marque Verbier n’apparaîtra pas sur les maillots», car «il aurait fallu débourser plus de 70 millions de francs» pour cela. «Ni sur les panneaux publicitaires» des Reds, qui comptent déjà 16 partenaires différents. En revanche, «la station valaisanne bénéficiera d’un accès privilégié à la base de données des fans de Liverpool, qui sont estimés à 870 millions à travers le monde, dont 9 millions en Angleterre». Il est toutefois «impossible de connaître le montant du partenariat pour des raisons de confidentialité». «En résumé, conclut la radio Rhône FM, Verbier pourra interagir avec les supporters du club anglo-saxon mais ne profitera pas» d’une visibilité accrue outre-Manche.

Verbier pourra s’assurer «une présence digitale et profiter de publications sur les réseaux sociaux», avec une newsletter, notamment, indique au Nouvelliste Carole Moos, directrice commerciale et marketing des remontées mécaniques. La station organisera encore le Partner Summit, réunion annuelle des partenaires commerciaux du club. A moyen terme, il ne serait «guère étonnant que Liverpool, qui avait pris ses quartiers à Evian au mois de juillet dernier», pose ses valises dans la station bagnarde lors d’un prochain stage d’été.

Mais tout de même. «Depuis plusieurs saisons et la mise aux normes FIFA du stade Saint-Marc du Châble, la commune de Bagnes et Verbier font office de destination de choix […] pour certaines formations réputées du continent. Monaco ou encore le PSV Eindhoven y ont notamment séjourné.» Avec les rencontres amicales du Festival de football des Alpes en arrière-fond, «la station et la commune de Bagnes vont naturellement entamer un travail de lobbying dans ce sens ces prochains mois».

Publicité
Publicité

La dernière vidéo opinions

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

Fumer, c’est aussi dangereux que has been. Pour profiter du goût et des effets du CBD sans se ruiner la santé, mieux vaut passer aux vaporisateurs de cannabis, élégante solution high-tech qui séduit de plus en plus de Suisses. Nous les avons testés

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

n/a
© Gabioud Simon (gam)