Juste avant de lancer son combat contre la loi sur le CO2, le lobby pétrolier a pris soin d’enfiler sa tenue de camouflage. L’ancienne Union pétrolière suisse vient en effet de changer de nom et agit désormais sous l’appellation d’Avenergy, une dénomination laissant entendre qu’elle s’occupe de notre avenir énergétique. On pourrait en sourire tant la ficelle est grossière, mais si l’artifice réussit, il nous en coûtera des milliards.

En nous proposant de rejeter la loi sur le CO2, le lobby pétrolier cherche évidemment à prolonger le plus possible sa rente de situation. Rappelons que celle-ci est substantielle, puisque nous avons ces dernières années dépensé en Suisse en moyenne 8 milliards de francs par an pour l’importation de produits fossiles, cela sans compter les taxes.