En 1891, la Suisse, inquiète de l’afflux migratoire de Juifs fuyant l’Est, adopte une mesure radicale: interdire l’abattage rituel. Cela rend de facto difficile le maintien d’une vie juive sur son territoire. Cent trente ans après, on voit cette tentation ressurgir sur tout le continent européen, avec des effets délétères.