La logique propriétaire contre l’intérêt de la société, l’intérêt immédiat des entreprises contre le bien commun mondial, l’éradication de la faim, la justice globale ou la protection de la santé à l’échelle de la planète. Les implications du timide accord, mais présenté comme «historique», conclu vendredi dans le cadre de la réunion ministérielle de l’OMC vont bien au-delà de la levée temporaire des brevets sur les vaccins anti-covid et leur accessibilité aux pays pauvres. La fréquence des grandes crises climatiques, sanitaires, économiques et migratoires va confronter toujours plus violemment une conception absolutiste de la protection de la propriété privée et de la propriété intellectuelle avec l’exigence d’une solidarité mondiale.