Cet été, «Le Temps» a confié ses espaces dévolus aux opinions à six personnalités, chacune sur un thème et une semaine. Notre journaliste Frédéric Koller anime cette troisième semaine, sur la Chine.

J’ai habité, enfant, à la rue de Pain-Blanc, à Serrières, dans la banlieue ouest de Neuchâtel. Je me souviens – est-ce à cause du nom de la rue? – que le dimanche, j’achetais à la boulangerie du pain blanc encore chaud et croustillant, ou de la tresse au beurre, pour les petits-déjeuners en famille. En semaine, nous mangions du pain bis. Quelque vingt ans plus tard, je déchiffrais à Tianjin le titre de ma première leçon de chinois en Chine, c’était «Manger du pain noir».