L’Organisation mondiale de la santé est-elle dépassée par l’épidémie de coronavirus? Avant qu’elle ne déclare l’urgence de santé publique de portée internationale, nombre de compagnies aériennes avaient déjà décidé de ne plus desservir la Chine, la Russie de fermer ses frontières et nombre de pays de se mettre en état d’alerte. Le temps que l’OMS a mis pour décréter l’urgence a donné l’impression qu’elle n’avait plus l’autorité pour imposer ses priorités. Après la surréaction de l’organisation onusienne à la pandémie de H1N1 en 2009 et sa réponse tardive à l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest en 2014, elle aurait de nouveau tergiversé.

Lire aussi l'article lié: Coronavirus: l’urgence sanitaire internationale est déclarée