Vingt ans après la France, la Belgique et la Suède, à l’issue du scrutin de dimanche dernier, la Suisse va elle aussi criminaliser l’homo- et la biphobie. Au contraire des pays d’Europe de l’Ouest, la Confédération helvétique n’avait jusqu’ici pas de lois protégeant spécifiquement les lesbiennes, les gays et les bisexuels de la discrimination! Dénigrer en public l’orientation sexuelle d’une personne ou inciter publiquement à la haine contre elle devient enfin un acte pouvant être légalement poursuivi et puni. L’orientation sexuelle ayant été rajoutée à l’art. 261 bis du Code pénal protégeant des discriminations basées sur la race, l’ethnicité et la religion, les remarques homophobes ou biphobes proférées publiquement seront maintenant passibles d’une peine allant jusqu’à 3 ans de prison.

Lire aussiLes Suisses ont plébiscité la pénalisation de l'homophobie