Société

Sur M6, avec «Garde à vous», le service militaire devient désirable

Des jeunes recrues apprennent à obéir et à se dépasser dans la nouvelle émission de téléréalité de la chaîne privée. Succès d'audience, affolement des réseaux sociaux. Le Ministère de la Défense, lui, n'aime pas trop ce programme qu'il juge «parodique»

Faut-il réintroduire le service militaire en France? À en juger par le score (3,75 millions de téléspectateurs en moyenne) réalisé par les deux premiers numéros de l’émission de téléréalité «Garde à vous», la réponse est oui. Le concept est simple: faire revivre pendant trois semaines à dix-neuf recrues le «bon vieux temps» de la conscription obligatoire, suspendue en 1996 par Jacques Chirac. Les jeunes gens y apprennent l’ordre, l’abnégation et le dépassement de soi, sous les ordres de Marius, chef de formation aux bras tatoués: «Mon nom à moi, c’est Patron! Alors on m’appelle Patron!»

À chaque épisode, les apprentis soldats sont soumis à différentes épreuves: bivouac, survoler une douve à 50 mètres de haut sur un fil, survivre en milieu hostile etc. Avec «Garde à vous», M6 se profile définitivement comme la chaîne du coaching, surfant habilement sur le désir d’un retour de l’autorité à l’ancienne. En janvier 2015, un sondage montrait en effet que 80% des Français étaient favorables à la création d’un nouveau service national. Dans les faits, cela s’est traduit par une recrudescence de vocations. Depuis les attaques terroristes sur le sol français, les engagements se sont multipliés, passant de 150 par jour en 2014 à 1500 depuis novembre.

Reste que cette vision très «Koh Lanta» de l’armée ne plaît pas à tout le monde. Un responsable du service de la Délégation à l’information et à la communication de la Défense (DICOD) s’est désolidarisé de M6. ««Garde à vous» ne correspond pas du tout à la réalité de ce qu’est l’Armée aujourd’hui, ni au service militaire des années 70. Tout est faux, tout est scénarisé», a-t-il déclaré au magazine Télé-Star. Il pointe du doigt certaines incohérences, parmi lesquelles les tenues des instructeurs qui n’appartiennent pas à l’armée française mais britannique, et regrette que les recrues, qu’il qualifie de «pieds nickelés», soient plus soucieuses de leur coiffure que de leur forme physique.

Pour lui, l’émission est une parodie. Il est vrai qu’on pense parfois aux «Bidasses en folie» ou à certaines cases d’Astérix, notamment la séquence «réussir son camouflage».

Mais cette formule qui mélange humour, épreuves sportives, astuces de la vie quotidienne (comment faire un brancard de fortune) et école de la discipline affole les réseaux sociaux, et notamment Twitter: plus 42.000 messages pour commenter le second épisode. En général, les gens adhérent à ce programme. En particulier les jeunes: «#GardeAVous un bon rappel des valeurs humaines je kiffe» ou «Pour moi le service militaire devrait être instauré de nouveau pour les petits cons. Bonne nuit». La twittosphère se réjouit de voir des hommes accomplir des tâches domestiques que dans la vie civile ils jugent dégradantes; se moque de Thomas qui tient tellement à son brushing frangé qu’il préfère quitter l’aventure plutôt que d’aller chez le coiffeur; s’émeut des efforts accomplis par le plus faible de la bande; s’amuse à illustrer les dialogues des épisodes:

– Monsieur, j’ai un traitement pour la peau, j’ai besoin de mes produits

– Ah bon, t’a quoi comme maladie?

– Ben euh, c’est mon tonique pour l’acné.

Il faut dire que la chaîne a réussi son casting avec des recrues qui assurent le show. Il y a l’intello, l’insoumis, le peureux, l’athlétique, le fayot, le narcissique, le bon camarade et Adrien, le beau gosse de la bande, surnommé «Jolitorax» par l’instructeur. Les filles en sont folles et les gays aussi. Car c’est l’autre aspect de ce programme: l’érotisation, pour la bonne cause, de corps jeunes et musclés au garde à vous.

Publicité